Le livre est ainsi: une maison où chaque fenêtre est un quartier, chaque porte une ville, chaque page est une rue; c’est une maison d’apparence, un décor de théâtre où on fait la lune avec un drap bleu pendu entre deux fenêtres et une ampoule allumée.

Tahar Ben Jelloun, L’Enfant de sable, 1985

[A book is like that: a house where each window is a quartier, each door a town, each page a street. It is a pretend house, a theatrical set where the moon is achieved with a light bulb and a blue sheet held between two windows.]

Advertisements